Herritarrak est présent au conseil municipal d'Urruña depuis 1983.

          Forts de cette expérience, nous travaillons un nouveau projet pour notre village

             Un projet abertzale, ouvert, transparent,  social, écologique et solidaire.

        

    Nous connaître Quoi de neuf ? nous rejoindre    

     MERCI AUX URRUÑAR  QUI SONT DE PLUS EN PLUS NOMBREUX A NOUS FAIRE CONFIANCE ! 

                                                                                                                                                                            Filipe ARAMENDI            

DEMOCRATIE  MUNICIPALE             

La municipalité doit développer des modes de gestion basés sur le droit des habitants à décider de leur avenir. Nous accorderons donc une place prépondérante à la démocratie participative. Nous souhaitons mettre en place pour les habitants des moyens de participer aux débats, réflexions et décisions prises dans les différentes instances municipales ; favoriser la transparence et la communication permanente entre la municipalité et la population.

Une gestion municipale participative

• Constitution de conseils de quartier : les habitant(e)s des quartiers élisent un ou des représentant(e)s et adoptent un règlement intérieur. Chacun peut amener des idées, faire des propositions et partager ses préoccupations.

• Création d’un poste de technicien(ne) afin de coordonner le travail des conseils de quartier et de les dynamiser.

• Mise en place de groupes de réflexion ou de travail sur le budget et les projets ou problématiques ponctuels (déviation, de réaménagement de la ville...).

• Améliorer le service au citoyen en assurant une permanence, tenue par des élus.

La participation de tous           

• Envoi d’un questionnaire aux administrés, afin de prendre en compte leurs propositions, idées, avis.

• Permettre aux urruñar de se faire en tendre en organisant des référendums d’initiatives locales pour des projets importants.

• Prise en compte des pétitions.

• Le bulletin municipal participatif laissant une place aux citoyen(ne )s pour exprimer leurs idées , propositions, doutes ou oppositions à des projets.

La participation des populations spécifiques

• Mise en place d e rencontres avec les nouveaux arrivants, afin de faciliter leur intégration et de les sensibiliser à la culture locale.

• La participation des étrangers à la vie locale, par des politiques spécifiques d’accueil et d’intégration (dispositif d’accueil, d ’information, formations pour acquérir les langues française et basque).

Relation avec le Pays Basque Sud 

Les relations et échanges entre les territoires d’Euskal Herria doivent se développer à tous les niveaux. Il est évident pour nous que nous devons les renforcer dans les domaines de la langue, de la culture, du sport,de l ’environnement, de l’aménagement du territoire, du développement économique par la mise en place d’actions communes :
• Renforcer les relations avec Hego Euskal Herria ;
• Participation de la municipalité à l’action d’Udalbiltza, l’institution nationale, basée sur les communes et qui a pour champ d’action et pour objectif le développement du territoire.

 

Communauté Pays Basque

Etude Compétences 

Étude Gouvernance

Etude Fiscalité  

Etude Conseil des élus/Acadie  

Etude UPPA      

Phases de la refonte  

Pôle territorial sud P B  

Les archives 

Compétences de la Comm d'Agglo Sud P B

Ondarkinak Les Déchets    

P.L.U  

S.C.O.T    

Axerizilo    

Santa flor/Florenia     

Putillenia     

Poulou   

Nos propositions en 2014:

  Démocratie Municipale   

 Logement & politique foncière

  Vie sociale

   Euskara  

Économie   

Environnement   

Scrutin municipal 2014 

LA LISTE 2014

Notre plaquette    

 

 

 

 

2016

2017

Intranet

herritarrak

Iraunkor gunea

 

PRESOAK 

 

GAZTEAK 

 

                       Nous nous inscrivons dans la revendication d'une collectivité territoriale spécifique pour Iparralde.Tous les peuples ont le droit de se déterminer librement en vertu de ce droit, ils déterminent librement leur condition politique et poursuivent librement leur développement économique, social et culturel (résolution 1514 des Nations Unies)